Le drame s’est produit dimanche soir à Arnouville-les-Gonesse dans une salle située en sous-sol d’un pavillon, une pièce utilisée comme lieu de culte. Une vingtaine de personnes ont été également intoxiquées et conduites à l’hôpital.
Une autre intoxication au monoxyde de carbone s’est produite à Ezanville ce week-end.

Responsable de l’intoxication, d’après les pompiers, un chauffage d’appoint défaillant.

Un homme d’une quarantaine d’années est décédé et une femme a été gravement intoxiquée ; elle a été transportée au centre hospitalier de Garches. Dix-sept autres personnes plus légèrement intoxiquées, dont trois enfants, ont été transportées vers les hôpitaux de Gonesse, Eaubonne, Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois.

C’est la deuxième intoxication au monoxyde de carbone recensé sur le Val-d’Oise en un week-end. Dimanche matin, les pompiers sont intervenus à Ezanville auprès d’un couple. La femme, gravement intoxiquée, a été transportée au centre hospitalier de Garches.

En France, en 2006, 1.682 intoxications au monoxyde de carbone (CO) ont été déclarées au dispositif national de surveillance, selon les données publiées mardi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Près des trois quarts de ces intoxications (74,3%) ont été d’origine accidentelle et  sont principalement survenues dans l’habitat. Plus des trois quarts des intoxications déclarées se sont produites pendant la période de chauffe (de janvier à mars et d’octobre à décembre).


Des conseils de l’INPES:

– ne pas obstruer les grilles de ventilation des fenêtres: si une pièce est insuffisamment aérée, la combustion au sein des appareils sera incomplète et émettra du CO

– faire entretenir la chaudière par un professionnel qualifié avant la période de froid

– faire ramoner le conduit de cheminée qui doit être en bon état et raccordé à la chaudière

– n’utiliser que par intermittence les appareils mobiles de chauffage d’appoint fonctionnant au butane, au propane ou au pétrole

– ne jamais se chauffer avec des panneaux radiants prévus pour des locaux de grand volume très ventilés ou pour les marchés et terrasses

– ne pas utiliser le four de la cuisinière, porte ouverte, comme moyen de chauffage

– nettoyer régulièrement les brûleurs de la cuisinière à gaz

– ne pas installer une hotte raccordée à l’extérieur ou à un conduit de ventilation

– enfin, s’informer auprès des professionnels qualifiés, lire attentivement les notices d’utilisation et d’entretien des appareils.