Samedi a été posée à Persan la première pierre d’un ensemble de douze maisons destinées à héberger des enfants en grande difficulté familiale. L’opération est conduite par l’association SOS villages d’enfants qui a fondé 3I villages dans le monde et 13 en France, où vivent plus de 4 500 enfants.

Arnaud Bazin, maire (divers droite) de Persan, conseiller général, accompagné de Viviane d’Enfants Gris, vice présidente du Conseil général chargée des affaires sociales et Pierre Pascal, président de l’association SOS Villages a posé la première pierre d’un ensemble de douze maisons – dans un quartier de 90 logements – destinés à recevoir 45 enfants éloignés de leur famille. Il s’agit de « redonner à des frères et sœurs qui ne peuvent pas vivre avec leurs parents, le bonheur de vivre ensemble selon un mode de vie familial. Préserver ce lien fraternel, c’est préserver leur équilibre », selon Pierre Pascal.

Frères et soeurs orphelins, abandonnés ou séparés de leurs parents pour raisons familiales graves sont élevés ensemble dans des maisons administrées par une éducatrice familiale appelée mère SOS. « Elle les élève jusqu’à ce qu’ils soient autonomes. Elle leur offre un cadre affectif et éducatif stable, indispensable à leur développement », ajoute Piere Pascal.

Les enfants grandissent dans une vraie maison qui devient la leur, où s’organise leur nouvelle vie. selon un mode de vie familial, pouvant y inviter leurs copains.
Ce village est le résultat d’un projet du Conseil général défendu depuis plusieurs années par Arnaud Bazin. D’un coût de 3,5 millions d’euros, il devrait être mis en service dans un peu plus d’un an.

Pour plus d’informations :
http://www.villages-enfants.asso.fr/10-home/10-10_home.asp