« Il fallait faire émerger l’envie dans les grandes zones aéroportuaires européennes. C’est fait à Roissy, Londres, Lièges, Amsterdam, Lyon… Et vendredi on continue le travail à Cologne », annonce Yanick Paternotte, le président de Carex et député UMP de Roissy qui a signé, vendredi à la Communauté de communes Roissy Porte de France, une convention avec Réseau Ferré de France.
Le projet Carex (Cargo Rail Express) a pour objectif de permettre le transfert de marchandises des camions et des vols court/moyen-courrier vers les trains à grande vitesse lorsque cela est pertinent.

 Aujourd’hui, il ne circule aucun train fret sur les voies rapides. Depuis plusieurs années des entreprises de la plateforme aéroportuaire Roissy CDG et des collectivités territoriales réfléchissent ensemble à la mise en place d’un service de fret ferroviaire à grande vitesse destiné à desservir les zones situées entre 200 et 800 kms de l’aéroport Paris-Roissy Charles de Gaulle. Le Fret est actuellement transporté 50% camion, 50% avion.

« On table sur une circulation en 2012 de 8 rames pour cinq utilisateurs concernés. Si l’on ouvre le marché, et c’est l’objectifce sera beaucoup plus important", indique Dirk Van Impe, Directeur des opérations France chez FedEx. A terme, le projet mise sur 20 rames ! "C’est une solution pour permettre notre croissance d’activité sur la plate-forme Charles-de-Gaulle tout en tenant compte des contraintes environnementales, les nuisances aériennes », souligne ce responsable de Fed-Ex.

Le projet compte les plus grands opérateurs de fret. Outre FedEx, on note TNT, La Poste ou encore Air France KLM Cargo. « Disposer d’un bon réseau de trains qui dessert les aéroports sur lesquels sont Air France et KLM est un bon moyen pour nous d’amener du fret qui va continuer sur nos avions, explique Pascal Morvan, Air France KLM Cargo. 92 % des expéditions d’Air France – KLM font plus de 8000 kilomètres et les aéroports de Paris et Amsterdam sont deux portes d’entrée sur l’Europe où l’on redistribue par avions ou camions. Demain, le train doit être un nouvel instrument de distribution »

 Le réseau Carex doit desservir les grands aéroports européens.  Temps de parcours : Roissy Londres 2h20 ; Roissy Marseille 3 h. Le déploiement s’effectuera en trois phases :

–1ère étape (31 mars 2012) : Roissy CDG, Lyon Saint Exupéry, Liège, Amsterdam, Londres, Cologne

–2ème étape (entre 5 et 7 ans) : Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Francfort

–3ème étape (7 à9 ans) : péninsule ibérique, Italie, Allemagne

Les promoteurs de Carex n’attendent plus qu’un opérateur et le matériel roulant. « Siemens et Alsthom se bagarrent car ils ont conscience que c’est une action d’avenir , encore plus depuis que le Grenelle de l’environnement a demandé à prendre en compte le bilan carbone », explique le député Yanick Paternotte. Et le transport par le train émet 17 fois moins de Carbone, au minimum !

.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x7icba