A l’issue de la réunion de travail concernant l’ouverture dominicale de ce mardi 25 novembre, le député UMP du Val d’Oise Axel Poniatowski rappelle « l’urgente nécessité d’harmoniser le règlement en cours. » D’autant plus que selon lui, la réponse apportée par la proposition de loi de Richard Mallié est « cohérente et rationnelle ».


 Cosignataire de la proposition de loi de Richard Mallié, Axel Poniatowski se montre confiant quant à son adoption à l’Assemblée Nationale mi-décembre. « J’augure avec optimisme que, dans l’intérêt général, ce texte sera finalement adopté car approuvé par la grande majorité des députés UMP » affirme-t-il dans un communiqué. Le maire de L’Isle-Adam voit dans cette proposition de loi « une réponse cohérente et rationnelle à la problématique économique et commerciale des grandes agglomérations françaises. » Le projet de loi prévoit l’établissement de zones d’attractivité commerciale exceptionnelle dans des agglomérations de plus de 1 million d’habitants car « les réalités socio-économiques de l’Ile-de-France ne peuvent en rien se lisser sur celles de province » justifie le député.

Face aux attaques répétées de syndicats envers des enseignes ouvrant illégalement le dimanche depuis parfois plus de 20 ans, Axel Poniatowski estime que « ne pas légiférer reviendrait à effectuer un retour en arrière si l’on considère les nombreuses dérogations déjà accordées aux enseignes pour travailler le dimanche. » « Et dans un contexte de crise financière, il semble peu raisonnable de pénaliser davantage salariés et entreprises déjà éprouvés » ajoute-t-il.

 

Adrien Hilpert