Depuis le 10 novembre dernier, les gens du voyage peuvent séjourner à Ermont sur une aire d’accueil conformément à ce que demande la loi du 5 juillet 2000. Ce projet, engagé depuis février 2006, a pour objectif de faciliter l’accueil de ces familles pour une durée maximale de six à neuf mois, en cas de scolarisation d’enfants. Cette aire peut accueillir jusqu’à dix familles et affiche déjà complet.

 Depuis deux ans, la municipalité d’Ermont a multiplié les actions pour faciliter l’accueil des gens du voyage en invitant les Ermontois à découvrir cette culture. En novembre 2006, un conseil de quartier avait permis de présenter ce projet aux habitants du quartier Espérances/Arts, l’aire se situant rue du 18 juin près de l’autoroute A115. Une sensibilisation à la culture tzigane avait été alors menée grâce à une exposition de photos et un concert. Il y a un an, une semaine culturelle tzigane avec spectacles, concerts, expositions sur cette communauté avait connu un grand succès. Une manière de dissiper les a priori de la population quant à l’accueil des gens du voyage dans leur ville ou dans leur quartier.

Cette aire peut accueillir jusqu’à dix familles pour une durée de six mois maximum. Neuf mois peuvent être accordés afin de faciliter la scolarisation des enfants. Les voyageurs doivent s’acquitter d’un droit de place et payer leurs consommations d’eau et d’électricité. Chaque emplacement dispose de compteurs  individualisés. Des blocs sanitaires ont également été installés. Un règlement intérieur régit les rapports des usagers entre eux et avec la Municipalité.

Pour assurer son bon fonctionnement, la municipalité a missionné un gestionnaire de l’aire d’accueil. Il devra accueillir, informer les familles et assurer un contact permanent avec elles. Ce gestionnaire doit également s’assurer du bon fonctionnement des installations, faire respecter le règlement intérieur, percevoir le paiement des droits d’usage ainsi que celui du gaz et de l’électricité. Pour garantir le respect des règles d’hygiène et de sécurité, l’aire d’accueil bénéficie également d’un agent de maintenance à mi-temps et d’un service régulier de ramassage des ordures ménagères.