Mardi soir entre 20 heures et 22 heures, la cité des Grandes-Bornes à Goussainville a été le théâtre d’affrontements entre une vingtaine de jeunes et la police. En tout, une dizaine de faits de « violences urbaines » ont été recensés ce soir-là.

Alerté pour un feu de poubelle, les policiers se sont fait accueillir par des jets de pierre provenant d’une bande de jeunes qui visiblement voulait en découdre. Cet affrontement qui a duré deux heures a laissé quelques traces le lendemain : trois containers et une voiture incendiés, des vitres de la médiathèque brisées, un véhicule de police et un distributeur de billet endommagé. Selon le site du Nouvel Obs, quatre policiers auraient été légèrement blessés. Dans la ville voisine de Villiers-le-Bel où près d’un millier de personnes avaient défilé l’après-midi même en hommage aux deux adolescents décédés  l’année dernière, un seul incident était à déplorer. Un autre groupe de jeunes a défié la police par des jets d’engins incendiaires. Les forces de l’ordre ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes et le calme est revenu rapidement.    

Adrien Hilpert