« Dans un contexte économique particulièrement difficile, le Conseil général veut agir car le Val d’Oise n’est pas épargné », affirme la majorité PS-PC de l’assemblée départementale.
En juillet dernier, le chômage touchait plus de 41000 personnes. Dans l’industrie, le nombre d’emplois perdus dans le département entre 2002 et 2007 s’élève à plus de 3 600 personnes, soit une diminution de 8 % en 5 ans.
Cette conférence se déroule ce vendredi 28 novembre.

« Il est à craindre que cette situation se dégrade dans les semaines et mois à venir, comme le prouve le nombre croissant d’affaires traitées par le Tribunal de commerce, déclare le Conseil général. Face à la crise, l’action des collectivités locales est plus que jamais indispensable pour répondre à l’urgence sociale et protéger les personnes les plus fragiles. C’est ce rôle qu’entend tenir la nouvelle majorité départementale de gauche du Conseil général du Val d’Oise, chef d’orchestre d’une démarche fédératrice inédite ».

Didier Arnal, Président du Conseil général et Alain Leikine, vice-président chargé du Développement économique, ont invité tous les acteurs de l’emploi du département à se mobiliser autour d’un projet commun : services de l’État, pôle emploi (ANPE – Assedic), chambres consulaires, organisations de salariés et d’employeurs, Région, CEEVO, Tribunal de commerce.

L’objectif est de faire un point précis de l’évolution de l’emploi dans le Val d’Oise et de « poser les jalons d’une action mieux coordonnée afin de trouver des solutions pérennes au maintien de l’emploi dans le Val d’Oise », indique le Conseil général.