La collecte organisée les 28 et 29 novembre par la Fédération française des banques alimentaires a obtenu un succès sans précédent dans le Val-d’Oise, selon les responsables du mouvement et les clubs Lions de la région, qui ont participé massivement au conditionnement des produits alimentaires récupérés auprès des clients de super et hypermarchés.

 « C’est encore mieux que l’an dernier, nous avons collecté de quoi remplir 130 cartons ». Ce membre du Lions club de Marines affichait sa satisfaction samedi soir alors que sa camionnette surchargée rejoignait le centre logistique du nord de la région parisienne à Saint-Gratien, où défilait une noria de véhicules utilitaires. Il était suivi de près par la camionnette du Lions club de Pontoise, qui avait collecté de son côté 2 tonnes de produits alimentaires auprès des clients du supermarché Champion de Puiseux.

Pour la vingtième année, la Fédération française des banques alimentaires organisait ce week-end sa collecte annuelle. Regroupant 79 banques alimentaires qui ont servi 142 millions de repas aux plus démunis en 2007, l’organisation, présidée par un ancien banquier, Alain Seugé, était inquiète de l’accueil cette année par des consommateurs qui commencent à être frappés par la crise et par le renchérissement des produits alimentaires.

 Mais au contraire les Français se sont montrés plus soucieux que jamais d’entraide. «Peut-être que la mort coup sur coup de six SDF a suscité davantage de générosité», commentait un des logisticiens de Saint-Gratien.

Les échos recueillis un peu partout montrent que le Val-d’Oise n’est pas un cas isolé. La collecte totale devrait dépasser celle de l’an dernier (1 600 tonnes en région parisienne, 10 000 tonnes pour l’ensemble de la métropole). La collecte annuelle fournit aux Banques alimentaires plus du quart de leur stock de denrées. L’Union européenne, la Croix Rouge, le Secours Populaire et certaines grandes enseignes comme Carrefour et Leclerc complètent les dons des particuliers.