Dans son intervention ce militant de Mériel âgé de 44 ans s’est réjoui car « cette élection n’est pas la victoire d’une sensibilité sur d’autres mais bien le rassemblement des communistes du Val d’Oise ».

Il a insisté sur le fait que « la Fédération aura pour objectif, avec une direction pluraliste où chacun trouvera sa place, de favoriser l’expression de la diversité. »

Jean-Michel Ruiz a aussi proposé des initiatives immédiates en particulier la création d’une « cellule anti-crise de veille économique » qui recensera les difficultés dans le Val d’Oise, en collaboration avec les syndicats, et qui interpellera le Préfet pour se poser en interlocuteurs du représentant de l’Etat. "Les élus communistes seront au coeur de ce dispositif qui souhaite associer rapidement toutes les forces de l’alternative à gauche. Les luttes contre la privatisation de la Poste, pour la santé ou pour le logement ne sont pas oubliées".

Jean-Michel Ruiz succède à Bernard Calabuig qui a occupé cette fonction durant 13 ans. Le nouveau secrétaire départemental a tenu à saluer « les qualités humaines et le courage politique » de Bernard Calabuig qui seront fêtés lors d’une réception le 18 décembre à Bezons.