Fondée en 1120 en présence du roi Louis VI le Gros, l’église Saint-Martin de Cormeilles-en-Vexin, est l’une des plus remarquables de la région. Fermée à la suite d’inquiétantes lézardes, elle vient d’être rouverte après 35 ans de travaux.

 Son audacieuse nef gothique et sa vaste verrière de vitraux ouvrant sur la place du village l’ont fait surnommer « la petite cathédrale du Vexin ». Rien ne prédisposait pourtant ce modeste village (environ 900 habitants aujourd’hui) à se doter d’une église dès l’origine surdimensionnée, sinon le vœu de Louis VI le Gros, en 1120, d’y poser la première pierre d’une église qui sera remaniée et agrandie jusqu’au XVIe siècle.

En 1973, des lézardes apparurent dans les fondations du clocher et dans le choeur, obligeant à étayer l’ouvrage de l’intérieur et à y interrompre les messes. Le devis des travaux destinés à empêcher l’effondrement était colossal : environ 3 millions d’euros, valeur 2008. « La disproportion entre de telles dépenses et notre budget n’avait d’égale que la disproportion entre l’importance de l’édifice et la taille de la commune », fait observer Jean Pichery, maire et conseiller général (divers droite) de Cormeilles-en-Vexin.

 Finalement la commune réussit à faire baisser à 5 % sa participation, le reste étant réparti entre le ministère de la Culture (50%), la Région (20%) et le Conseil général (25%).
L’évêque du Val-d’Oise Mgr Jean-Yves Riocreux a célébré la première messe dans l’édifice consolidé et entièrement restauré.

A voir aussi : le Vexin français est particulièrement riche en églises du XIIe siècle. Agnès de Montfort (1123-1181) fit le vœu de consacrer une partie de ses biens à l’Eglise si son époux, Galeran II, Comte de Meulan, parti en Croisade lui revenait sain et sauf. C’était au Moyen Age et Agnès fit reconstruire 17 églises dans ce Vexin dont Meulan était l’une des places fortes…