Le tribunal de Pontoise a condamné Thierry Habita, professeur de français d’un collège de Bessancourt, à six mois de prison avec sursis, soit trois de moins de ce qu’avait requis le parquet le 27 octobre. Cet enseignant a donc été reconnu coupable d’avoir retenu un élève de classe de 3ème turbulent pendant que d’autres élèves distribuaient des claques.


La distribution de claques a coûté cher à ce professeur de 57 ans de Bessancourt. Moins cher que prévu cependant. Fin octobre, la procureure de Pontoise avait requis à son encontre neuf mois de prison avec sursis plus une interdiction d’exercer et l’interdiction d’entrer en contact avec des mineurs pour une durée de trois ans. Finalement, Thierry Habita n’a écopé « que » de six mois de prison avec sursis. Le tribunal a jugé que la condamnation ne devait pas être inscrite au fichier B2 de son casier judiciaire. Le professeur de français, actuellement en arrêt maladie, pourra donc poursuivre son activité professionnelle dès qu’il se sera rétabli.

Les faits remontent aux alentours des vacances de Noël 2007. A plusieurs reprises, le professeur de français aurait incité des élèves à frapper leur camarade pendant qu’il le retenait. Une humiliation censée servir de leçon à cet élève turbulent. Après une garde à vue de 48 heures, l’enseignant avait reconnu les faits « en minimisant » en juin dernier.

 

Adrien Hilpert