En grève depuis vendredi, les salariés de l’enseigne suédoise poursuivent leur grève ce lundi après une courte trêve dimanche. Ils protestent contre la baisse de leur prime d’intéressement. Le mouvement pourrait s’étendre aux autres magasins franciliens.

 

 Si vous vous rendez chez Ikea à Franconville ce jour, attendez à être accueillis par un piquet de grève. Vendredi et samedi déjà, des dizaines d’employés avaient déjà débrayé pour protester contre la diminution de leur prime d’intéressement, fixée au niveau national. Elle devrait passer de 1500 euros l’année dernière à 400 euros indiquait un délégué syndical au Parisien vendredi. Une baisse inacceptable pour les salariés de Franconville dont le magasin a déjà dépassé ses objectifs. Deux autres points de désaccord motivent cette grève : l’automatisation des caisses qui fait craindre aux représentants du personnel la disparition des caissières et la revalorisation des salaires. Ikea propose 2%, Force Ouvrière souhaite 4%. Plus d’explications ce soir dans le reportage de VOtv.