Ancien responsable de la police municipale de Garges-lès-Gonesse accusé de pédophilie avant d’être innocenté, Christophe Bridou n’a toujours pas été réintégré à la fonction publique. SOS homophobie et un collectif d’associations ont donc décidé de mettre en place un comité de soutien pour qu’il obtienne réparation pour le préjudice subi.

 

 Alors que SOS Homophobie et Christophe Bridou s’insurgent contre la légion d’honneur accordée à Nelly Olin jeudi 4 décembre, un comité de soutien à l’ancien chef de la police municipale de Garges-lès-Gonesse vient de se former. Ancien maire de Garges, Nelly Olin est sous le coup d’une plainte pour dénonciation calomnieuse pour pédophilie de Christophe Bridou. En septembre 2001, l’ancienne ministre des gouvernements Raffarin et de Villepin alors maire de Garges-lès-Gonesse, accuse Christophe Bridou d’escroquerie, de détournements de fonds et de vols, puis de recel d’images à caractère pédophile. S’ensuit une longue décente aux enfers pour le policier, qu’il décrit dans son livre Calomnie paru récemment. Plus de sept ans après, Christophe Bridou n’a toujours pas réintégré la fonction publique, lui qui souhaitait retourner à la police municipale de Garges.

Pour le soutenir dans sa démarche un comité de défense s’est formé autour de lui à l’initiative de SOS Homophobie et d’autres associations. Son lancement officiel se fera ce lundi soir à la Maison des Métallos à Paris.

Sur le même sujet :

Livre : Un ancien policier municipal de Garges-lès-Gonesse raconte son calvaire dans Calomnie

« Nelly Olin ne doit pas avoir la légion d’honneur » selon Christophe Bridou

Le portrait de Christophe Bridou dans le reportage de VOtv