Ce lundi 15 décembre, les voyageurs de la ligne D du RER (Creil ou Orry-la-Ville à Melun ou Malesherbes par la Gare du Nord et Châtelet-les-Halles, vont découvrir les nouveaux horaires « cadencés » de la SNCF. Davantage de rames, mais une suppression des trains directs qui inquiète sur cette ligne dont les voyageurs sont particulièrement « remontés ».

Le RER D est la ligne la plus longue (197 km) et la plus sinistrée du réseau express régional d’Île-de-France. Elle en forme l’axe nord-sud, reliant au nord Orry-la-Ville (branche D1) et Creil (branche D3) avec au sud Melun (branche D2) ou Malesherbes (branche D4), en passant par le centre de Paris. Les usagers l’ont surnommée « le RER poubelle » en raison du nombre d’incidents quotidiens, pannes, vandalisme et agressions, qui transforment souvent le parcours en « galère ». Au point que le 26 janvier 2008, plus de deux cents personnes répondant à l’appel de l’association d’usagers SaDur ont manifesté devant la gare de Brunoy.

C’est pour répondre à la promesse d’amélioration du service, faite alors par Guillaume Pepy qui venait d’être nommé président de la SNCF, qu’un « programme choc de remise à niveau de la ligne D du RER » produit ses premiers effets à compter du 15 décembre 2008, avec un « cadençage » amélioré des rames.

Dorénavant, les tous les trains seront omnibus. Leur fréquence sera portée à toutes les 15, 20 ou 30 minutes aux heures de pointe et les « trous de desserte », notamment le week-end, sont comblés avec des passages de trains toutes les 30 ou 60 minutes. Dans la partie Val-d’Oise-Picardie, la SNCF promet au maximum un train toutes les huit minutes en heure de pointe le matin, toutes les neuf minutes le soir. Ce cadençage se traduira par un total de 68 trains supplémentaires par semaine.

Echaudés par une succession de promesses, les usagers restent sceptiques. Ces horaires ne peuvent suffire à régler les problèmes de pannes et d’agressions. En outre, la suppression des trains directs rallongera le trajet de nombreux voyageurs de 4 minutes… dans l’hypothèse la plus favorable !