A 9 heures ce matin, la circulation était complètement bloquée par la police aux environs du lycée d’Enghien. Comme en avril, le blocus organisé par les élèves a dégénéré. Quelques jeunes, dont certains seraient extérieurs à l’établissement ont profité de la situation pour s’en prendre aux maisons et voitures proches du lycée, brisant les vitres et fenêtres.

Malgré le report de la réforme portée par le ministre de l’Education nationale, les lycéens d’Enghien ont organisé un blocus devant leur établissement avant de se rendre à la manifestation maintenue à Paris. Mais l’opération a tourné court, la faute à quelques casseurs. Selon des lycéens interrogés sur place, trois bus auraient été caillassés avant que la circulation ne soit interrompue par les forces de l’ordre. Le rassemblement quitté par la majorité des lycéens vers 10 heures, il ne restait plus qu’une centaine de jeunes se défoulant sur les maisons voisines du lycée et les voitures en stationnement. Les jeunes ont ensuite pris la direction de la gare du champ de course d’Enghien pour se rendre au lycée Louis Armand de Montlignon mais se sont retrouvés bloqués par la police. Plus d’infos dans la journée sur vonews.fr.