La cérémonie du 18 décembre au Conseil général pour le palmarès des villes fleuries n’a pas fait que des heureux. Invités officiellement, de nombreux lauréats se sont retrouvés mal notés … et privés de podium !

 C’était une première pour Didier Arnal, en tant que président du Conseil général du Val d’Oise et Jean-Pierre Barentin, président du Comité Départemental de Tourisme et Loisirs. La remise des prix du Concours Départemental des villes, villages et maisons fleuris, est l’occasion d’une cérémonie annuelle consensuelle en l’honneur des lauréats.

Les catégories primées sont aussi diverses que variées, on y retrouve des communes, des particuliers, des établissements publics mais également un prix récompensant les villes les plus propres du Val d’Oise.

« J’ai eu l’impression que nous étions la cinquième roue du carrosse, il n’y en avait que pour les maires et leurs villes », résume pourtant un Val-d’Oisien brandissant son invitation officielle. Après de longs éloges des nombreuses municipalités lauréates, seuls quatorze particuliers se sont vu remettre un cadeau et un diplôme : les deux premiers des sept catégories du concours des maisons, décors et balcons.
Michèle (le prénom a été changé à sa demande) finit au bord des larmes. Elle a pris un jour de congé, s’est rendue chez le coiffeur et a mis sa plus belle robe. Or, non seulement elle n’a pas été appelée sur le podium mais la liste des lauréats, distribuée à  profusion, la fait apparaître avec une note à  peine supèrieure à 10/20, alors qu’elle soigne son balcon avec amour et talent depuis plus de dix ans, et qu’il fait l’admiration de tout le voisinage.

« Après tous nos efforts, tous nos espoirs,être classé «passable», c’est presque une stigmatisation », conclut notre interlocutrice en se consolant avec une flute de champagne en compagnie d’autres recalés du podium.

Le concours a pour vocation de promouvoir et encourager les actions en faveur du développement des espaces verts et de l’amélioration du cadre de vie. A l’évidence, c’est la cérémonie qui mèrite la mention « peut mieux faire »


Les premiers prix pour les Villes et villages fleuris sont :

❃1èrecatégorie moins de 1000 habitants :
1er : Nucourt
2ème : Arronville

❃2ème catégorie de 1001 à 2500 habitants :
1er  : Bernes-sur-Oise
2ème : Saint Martin du Tertre

❃3ème catégorie de 2501 à 5000 habitants
1er: : Margency
2ème : Viarmes

❃4èmecatégorie de 5001 à 15000 habitants
1er : Groslay
2ème : Auvers-sur-Oise

❃5ème catégorie Plus de 15001 habitants
1er : Eragny-sur-Oise
2ème : Villiers-le-Bel

❃6ème catégorie Villes propres
1er : Saint Gratien
1erex æquo : Cormeilles-en-Parisis
2ème: Sannois

Les premiers prix pour les maisons fleuries sont :

 ❃ 1èrecatégorie : Maison avec jardin, visible de la rue
1er : Monsieur Deboos, Boissy l’Aillerie
2ème: Monsieur Lefebvre, Viarmes

 ❃ 2èmecatégorie : Décor floral installé sur la voie publique
1er : Monsieur Tolla, Villiers-le-Bel
2ème: Madame Heron, Pontoise

❃3ème catégorie : Balcon ou terasse
1er : Monsieur Stafler, Deuil-la-Barre
2èmeSantiago, Sannois

❃4ème catégorie : Fenêtre ou mur
1er : Monsieur Petit, Nucourt
2ème: Monsieur Stempak, Boissy l’Aillerie

❃5èmecatégorie : Immeuble collectif
1er: Monsieur Delaplace, Résidence de la Chevrette, Deuil-la-Barre
2ème: Monsieur Gougeon, Villiers-le-Bel

❃6ème catégorie : Lotissement
1er : Lotissement Clos Giffier, Soisy-sous-Montmorency
2ème: Lotissement Jean-Baptiste Clément, Marly-la-Ville
2èmeex æquo: Lotissement, Saint Martin du Tertre

 ❃7èmecatégorie : Hôtels, restaurants et commerces
1er : Café de la Paix, Auvers-sur-Oise
2ème: Boucherie Poulet, Viarmes

❃8èmecatégorie : Fermesfleuries
1er: Ferme Descamps, Hérouville
2ème: Ferme Legros, Nucourt

 ❃ 9èmecatégorie : Etablissements publics
1er : Ecole Chantefleur, L’Isle Adam
1erex æquo : Hôpital Charles Richet, Villiers-le-Bel
2ème: Centre d’accueil maternel le Petit Prince, Roissy en France

❃10ème catégorie : Sites et lieux touristiques
1er : Syndicat d’initiative, Cormeilles-en-Parisis
2ème: Syndicat d’initiative, Saint Martin du Tertre