Guy Messager a été le premier maire a présenté ses vœux… le 19 décembre. L’occasion pour l’élu Modem d’annoncer des projets dont celui d’éco-quartier pour lequel une convention sera signée en 2009.

 « Une convention cadre avec l’Etat, la Communauté de Communes Roissy Porte de France, l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine de France et notre commune, sera signée dans les premiers mois de l’année 2009 afin de développer le projet d’éco-quartier sur Louvres », annoncr Guy Messager.
Il s’agit d’un secteur urbain visant une autonomie énergétique et cherchant à diminuer son empreinte écologique. L’Etat, dans cette convention, s’engage sur près de 10 000 000 € de subventions pour la phase de cadrage et pour la première phase de réalisation qui en comprend trois.

Le maire de Louvres a également rappelé l’aménagement du Parc Intercommunal de Louvres, composé de zones piétonnes de promenade et de liaisons entre les quartiers qui formera un parc de 3 ha ouvert au public.  « Il est à noter que l’espace comprendra également l’Institut Paul Ricœur, la Maison de l’Emploi de l’Est du Val d’Oise et deux ensembles immobiliers d’une centaine de logements », précise Guy Messager.

C’est également sous le signe de la culture que seront placées les prochaines années avec la construction en cours du Musée ARCHEA, rue de Paris. « Associé à la tour Saint-Rieul, au château d’Orville et à la vallée de l’Ysieux, le musée apparaîtra comme le point central d’un véritable pôle culturel », se félicite le seul maire Modem du Val-d’Oise.

De nombreux projets sont portés avec le partenaire naturel qu’est la Communauté de Communes Roissy Porte de France. « Nous pouvons citer le giratoire de la RD317, l’aire d’accueil des gens du voyage ou encore le mur anti-bruits de 450 mètres entre la rue Mallein Gerin et la rue de Villeron. N’oublions pas non plus la récente construction de la caserne des pompiers. En face de cette caserne, une nouvelle gendarmerie est en cours de construction. Elle accueillera en plus de l’ancienne gendarmerie, la section motorisée de Fosses, ce qui portera ses effectifs à environ 45 gendarmes ».