Les parents d’élèves du groupe scolaire de Berville-Haravilliers dans le Vexin ont décidé de bloquer dès le 5 janvier l’accès à l’école de leurs enfants pour protester contre le remplacement de l’enseignante de la classe de CM1/CM2, elle-même remplaçante de l’enseignante titulaire.

A l’origine de cette démarche, un problème administratif. Depuis la rentrée, les élèves de la classe de CM1/CM2 ont une enseignante en remplacement de la titulaire, en congé maladie « courte durée ». Appréciée des enfants et des parents, cette institutrice ne reprendra pas son poste pour le retour des vacances de Noël.

Une aberration administrative

En cause une décision de l’inspection académique. Le congé maladie de la maîtresse titulaire étant passé de courte à longue durée, l’enseignante, prévue pour un remplacement courte durée, ne rentre plus dans les cases de l’administration et doit donc être à son tour remplacé par une remplaçante « longue durée »… Une aberration administrative qui, selon un parent d’élève, n’est pourtant pas toujours de mise. « Sur le secteur de Cergy-Est, sur 14 remplaçants « courte durée », 12 le sont pour de la longue durée » explique-t-elle.

« Nous n’avons été prévenus que le 18 décembre, un jour avant les vacances de Noël. Nous n’avons pas eu le temps de nous organiser donc nous bloquerons l’entrée de classes à partir de lundi matin pour demander le retour de l’institutrice de nos enfants jusqu’à la fin de l’année scolaire. Nous resteront un, deux ou trois jours s’il le faut » poursuit cette mère déterminée à obtenir gain de cause auprès de l’inspection académique pour une décision que les parents d’élèves ne comprennent pas.