Un SDF, qui vivait sous une tente sur les quais de Seine près de la N 311, a été retrouvé mort lundi en fin d’après-midi. Selon les résultats de l’autopsie, l’homme dont on ne connaît pas encore l’identité est mort asphyxié.

La victime portait des traces de brûlure au niveau du visage et il présentait un taux mortel d’oxyde de carbone. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait succombé de manière accidentelle. Il se serait endormi près de son feu de camp avant de tomber dans les flammes.