Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Des riverains, victimes d’accident, estiment que la mairie n’a pas su prévenir les risques liés aux conditions climatiques. Ils réclament un courrier dans lequel la municipalité « atteste que certains axes de la ville n’étaient pas salés ». Ils redoutent de ne pas être remboursés par leur assurance. La mairie assure avoir fait le nécessaire.


« Le mardi 6 janvier 2009 dès 7 h du matin, plusieurs véhicules ont été accidentés entraînant pour certains des dommages important et nécessitant des réparations chez un garagiste », déclare Stéphanie Porretta, habitante de Fosses qui montre du doigt « l’absence de salage par la mairie sur les axes importants de la commune », notamment avenue du Mesnil et avenue de Beaumont.


« Malgré des tentatives de recours à l’amiable, la mairie ne souhaite pas faire de courrier dans lequel elle atteste que certains axes de la ville n’étaient pas salés », s’indigne Stéphanie Porretta qui a décidé de lancer une pétition. Une initiative également numérique puisqu’elle a créé une adresse électronique (routes95@live.fr) pour receuillir des témoignages.

Elle estime cette lettre de la ville « nécessaire pour les personnes victimes d’accident qui se voient aujourd’hui taxés d’une franchise pour les plus chanceux qui sont assurés tous risque. Pour les plus malchanceux assurés au tiers, ils sont dans l’obligation d’assumer seul les réparations. Sans compter une augmentation du malus et de ce fait une augmentation des cotisations d’assurances ».

Au micro de nos confrères de France Info, le maire de Fosses a assuré que ses services avaient fait le nécessaire tout en indiquant que la ville a été confrontée à une pénurie de sel.