Les élus « Union pour le Val d’Oise » reprochent au président du Conseil général de ne pas les avoir consultés ni même prévenus de son audition devant la commission Balladur en charge de la réforme des collectivités locales. Dans un communiqué, ils parlent d’un « exercice arrogant et autoritaire du pouvoir » de la part de Didier Arnal.

Les élus de l’opposition départementale ont découvert ce matin que le président du Conseil général devait être auditionné aujourd’hui par la commission chargée de la réforme des institutions. Dans un communiqué, ils précisent qu’ils auraient apprécié une concertation « face à un enjeu aussi important que celui de l’avenir des collectivités locales »

« En choisissant, une fois encore, de porter une parole qui ne peut pas être représentative parce qu’il a fait le choix de ne consulter personne, le président du Conseil général confond "autocratie" et "démocratie" » regrettent-ils.