C’est l’une des doléances des justiciables : une plainte par lettre simple au procureur de la République, et qui se voit classée sans suite. Selon le procureur de Pontoise Marie-Thérèse de Givry, « le nombre de classements sans suite est en diminution avec une forte augmentation en 2009 des procédures alternatives aux poursuites. »

L’activité des Maisons de la justice et du droit (MJD) et l’intervention des délégués du procureur dans les MJD seraient à l’origine de cette amélioration.

On comptabilisait 4 449 classements sans suite « au motif de poursuite inopportune » en 2007, contre 4 015 (- 9,7 %) en 2008.