Le bâtiment en forme de soucoupe volante abritera une partie de l’administration de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Val-d’Oise.

 Malgré l’absence de Robert Benardeau, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), actuellement souffrant, cheville ouvrière de cette réalisation, le siège annexe de Villiers-le-Bel a été inauguré en grande pompe avec feu d’artifice. Déjà présente dans la grande ville deshéritée de l’Est du Val-d’Oise (19% de chômeurs) avec un Institut des métiers et de l’artisanat qui fonctionne depuis cinq ans à la satisfaction générale, la CMA a voulu poursuivre la décentralisation de son administration basée à Cergy.

Le nouveau bâtiment, futuriste, et qui répond aux dernières normes environnementales, avec un système de « puits canadien » pour son aération a été salué par Michèle Loup, vice-présidente (Verte) du Conseil régional d’Ile-de-France : « J’espère que ce type de bâtiment, avec son toit en partie végétalisé qui réduit la consommation d’énergie en été comme en hiver, fera école », a-t-elle commenté.

 En 2008, la Chambre de métiers et de l’artisanat a passé le cap des 15 000 ressortissants et la décentralisation vers l’Est du Val-d’Oise s’imposait. On y assurera désormais les permanences hebdomadaires ainsi que les formations des artisans des 55 communes du secteur, mais aussi toutes les démarches du Centre de formalités.

Le bâtiment, d’un coût de 2,3 millions d’euros, a été largement pris en charge par les fonds européens du Feder (1 million d’euros), le reste étant financé par le Conseil Régional, le Conseil général et la CMA elle-même. En attendant l’extension prochaine de l’Institut des métiers de l’artisanat, ce qui augmentera fortement l’offre de formations par alternance dans un secteur qui en a un fort besoin.