Fausto Paravidino est un auteur en colère. Les politiques qui se désengagent, les médias qui vendent… la violence a tout envahi, même la cellule fami- liale. Et, de sa colère, il fait un poème à la fois théâtral, burlesque et macabre…

 L’histoire se déroule dans une petite ville du nord de l’Italie, entre Gênes et Milan. Il y a deux ans peut-être, ou trois. 1 h 00 du matin: une jeune fille, Elisa Orlando, est assassinée et son corps est jeté dans un fossé. 3 h 00 du matin: un jeune
homme, Boy, sort de boîte de nuit, il a un accident et découvre le cadavre. 4 h 00 du matin: les policiers déterminent la cause de la mort: «la victime est morte… suite aux coups et blessures.» En puisant dans l’univers du roman noir, Fausto Paravidino réinvente les possibles du théâtre. Il place la question fondamentale: «j’ai  peur, mais de quoi ? de qui ?» au cœur de sa pièce. L’angoisse de mort se déplace sur celle de ne pas savoir…

du jeudi 22 janvier au samedi 24 janvier à 21h au Théâtre 95.
Réservations au: 01 30 38 11 99

de Fausto Paravidino
mise en scène Collectif DRAO
avec: Stéphane Facco, Thomas Matalou, Benoît Mochot, Gilles Nicolas, Sandy Ouvrier, Maïa Sandoz, Fatima Soualhia Manet