Encore un projet abandonné sur l’agglomération de Cergy-Pontoise. Après l’extension du centre commercial des Trois Fontaines remise aux calendes grecques, c’est au tour de l’aménagement du quartier de la Caserne Bossut à Pontoise d’être reporté sine die. Selon le député-maire UMP de Pontoise, Philippe Houillon, « on ne trouverait plus l’équilibre financier. » 

 La ZAC Bossut, espace de 14 hectares, avait pour  vocation de devenir un nouveau quartier de Pontoise incluant notamment 523 logements des gendarmes qui vont travailler en face, au quartier Lange, ce qui deviendra un des plus importants centres nationaux de la gendarmerie, notamment scientifique. C’est l’un des seuls aspects de l’entreprise qui devrait être réalisé dans les années à venir, avec la construction d’un nouveau groupe scolaire maternel et élémentaire.

A l’origine le projet prévu pour 2012/2013 contenait la construction de 1500 logements en accession et en locatif aidé, une résidence universitaire de 180 places, une maison de retraite, un groupe scolaire de 18 classes, une crèche, des commerces et des bureaux et surtout un nouveau centre de conférence devant remplacer le Hall Saint-Martin vieillissant.

Plusieurs années de travail

Trait d’union entre Cergy et Pontoise, le futur quartier Bossut a nécessité des années de travail et de discusison. « Voilà plusieurs années que nous travaillons sur ce dossier, que de multiples réunions avec de nombreux participants ont été tenues, qu’un schéma général d’aménagement a été arrêté après une très large concertation et que le PLU de la ville de Pontoise a été adapté en conséquence, que des votes ont été émis et des délibérations adoptées » indiquait Philippe Houillon lors de ses vœux aux Pontoisiens.

« Naturellement, ce schéma d’aménagement a dicté pour nous des décisions ou des orientations sur nombre de questions. Et voici qu’il y a quelques semaines, nous apprenons par la Communauté d’Agglomération que la ZAC Bossut n’est plus à l’ordre du jour, en tous cas pas selon le schéma arrêté, au motif, semble-t-il, qu’on ne trouverait plus l’équilibre financier. Je peux entendre ce genre d’argument mais difficilement après des années de discussion et d’études, après des accords pris et des perspectives arrêtées » déplore le député-maire de Pontoise, qui voit là une méthode qui « ne correspond pas à [sa]conception de la conduite des affaires publiques dans une institution (la communauté d’agglomération NDLR) dont l’exécutif n’a pas la légitimité du suffrage universel. »

Après l’abandon de l’extension des Trois Fontaines par le groupe Hammerson c’est un nouveau projet d’envergure qui s’éloigne. D’autres en revanche sont sur de bons rails comme la future mosquée de Cergy, dont les travaux devraient commencer dans l’année, ou encore l’aménagement de la plaine des Linandes en véritable pôle sportif. Joint sur le sujet de la caserne Bossut, la communauté d’agglomération ne nous a pas donné de retour, à ce jour, sur les remarques du maire UMP de Pontoise.