Les élus du Val-d’Oise, toute couleur politique confondue, sont unanimes : avec les réserves du Louvre, ils espèrent que Cergy-Pontoise deviendra « une capitale européenne de la conservation, de la restauration et de la recherche des patrimoines artistiques ».

 La décision finale est attendue fin mars. Deux autres villes restent en compétition. Dans le Val-d’Oise, les élus se mobilisent et signent un communiqué commun en faveur du projet de Cergy-Pontoise à Neuville sur Oise.

Le communiqué est signé par le  Dominique Lefebvre Président PS de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, Didier Arnal le  Président PS du conseil général du Val d’Oise, Axel Poniatowski le Député UMP du Val d’Oise et Président de la Commission des Affaires étrangères, et  Dominique GILLOT, 1ère Vice-présidente du Conseil général chargée de la culture, Maire d’Eragny

« Nous nous félicitons de ce choix qui reconnait la qualité du dossier de candidature que nous avons déposé ainsi que l’engagement et la mobilisation des élus et des acteurs de l’agglomération de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise pour donner à ce projet ambitieux toutes les conditions de sa réussite », écrivent les élus.

« Pour nous, le projet du Louvre à Cergy-Pontoise et dans le Val d’Oise est un enjeu majeur pour le développement de nos territoires. C’est pourquoi nous réaffirmons notre détermination à tout mettre en œuvre pour que ce projet culturel, scientifique, éducatif et social de dimension internationale s’installe à Neuville sur Oise.

Avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les acteurs du monde économique et les institutions culturelles et artistiques, nous sommes mobilisés, dans la perspective du choix définitif par la ministre à la fin du mois de mars, pour finaliser notre projet sur le plan scientifique, culturel, social et éducatif comme sur le plan opérationnel et financier.

Nous ne doutons pas des atouts du Val d’Oise et de Cergy-Pontoise pour qu’en 2013, Cergy-Pontoise devienne une capitale européenne de la conservation, de la restauration et de la recherche des patrimoines artistiques parmi les plus prestigieux ».

 Deux autres dossiers sont encore dans la course : Nanterre et Neuilly-sur-Marne.