Tous les enseignants du collège Georges Brassens de Persan se sont mis en grève ce lundi. « Un manque de dialogue avec la direction » mis en lumière après une agression mercredi dernier est à l’origine de mouvement.

Ce mercredi 28 janvier, un élève a violemment frappé une autre élève lors d’un cours. Le professeur s’est interposé avec grande difficulté. Dans l’après-midi, la Principale du collège a appelé ce professeur pour l’assurer de son soutien. Le lendemain, l’élève agresseur a été gardé en permanence avant d’être réintégré en classe le vendredi sans explication aux enseignants. En fin de journée, le professeur concerné a appris par la Principale qu’il allait être inspecté la semaine suivante. Une remise en cause de trop pour le personnel de l’établissement qui se déclare « choqué par cette décision ».

Selon les enseignants, cet évènement est exemplaire « de l’absence de considération de la part de la  direction. »  « Depuis plus d’un an, le dialogue entre la direction et les enseignants du collège s’avère stérile. D’une part, la direction multiplie les remises en cause et humiliations des enseignants. D’autre part, la totale absence de concertation pédagogique conduit à une démotivation des professeurs et à des situations particulièrement difficiles, notamment dans un établissement classé Zone d’Education Prioritaire » dénoncent-ils dans un communiqué.