Après six jours de grève, les salariés de DHL à Gonesse ont repris le travail. La CGT a trouvé un accord « historique » avec la direction hier soir dans la soirée après la venue notamment de la communiste Marie-George Buffet.

 Les salariés de BHL Gonesse protestaient contre les écarts importants de salaire, différences pouvant aller jusqu’à 40% pour un même métier et une même ancienneté. Depuis ce matin ils ont repris le travail. En effet, la CGT a obtenu un accord « d’une ampleur sans précédent dans le monde du transport routier ». Après six jours de grève de jour comme de nuit, le syndicat a reçu plusieurs garanties de la direction, notamment « une augmentation considérable des grilles de salaire DHL avec un salaire minimum à l’embauche de 1400 € sur 13 mois à compter du 1er janvier 2009. » Pour le site de Gonesse, 61% des salaires les plus bas vont bénéficier d’une augmentation de 5% environ suivant les postes. Des mesures qui devraient s’étendre à d’autres sites sur tout le territoire.

Par ailleurs, la CGT a également bataillé pour finalement obtenir que « l’impact financier sur les salaires des grévistes soit considérablement réduit et donc une seule journée sera déduite du salarie de février. »