Le département des Lettres Modernes de l’UFR LSH, le département de Lettres de l’IUFM, et des membres du département Technique de Commercialisation de l’IUT réunis en assemblée générale se solidarisent avec le mouvement de protestation qui s’étend nationalement dans les universités.

 Ils proposent un débat avec l’ensemble des enseignants chercheurs de l’université de Cergy- Pontoise sur le projet de décret modifiant le statut des enseignants  chercheurs et sur les modalités d’évaluation de la recherche. Ils appellent à une assemblée générale le mardi 10 février, journée de mobilisation nationale, à 12h30, amphi Walras (Chênes I) afin de décider d’une position et d’une éventuelle action.

Par ailleurs, l’assemblée générale des enseignants de Faculté de Droit de l’université de Cergy-Pontoise a également voté la grève reconductible à partir du lundi 2 février, ainsi que la rétention des notes du 1er semestre et le blocage de jury de délibération.