« Supprimer la taxe professionnelle en 2010, je n’y crois pas, déclare Guy Messager, maire (Modem) de Louvres. D’autres Présidents ont déjà tenté de supprimer cette taxe professionnelle et ont dû y renoncer faute d’avoir trouvé un autre impôt ».

 « Supprimer la taxe professionnelle, sans compensation, reviendrait du jour au lendemain, pour les usagers, à une suppression de la moitié des services dans nos collectivités dont l’Elysée supporterait, seul, la responsabilité, réagit l’élu de l’est du Val-d’Oise.

L’Etat ne peut pas continuer à demander toujours plus aux communes en leur supprimant une telle recette sinon je ne serais pas surpris que les 500 000 élus locaux en France soient demain dans la rue », estime Guy Messager.