Le syndicat Sud Education 95 dénonce la création de 5000 emplois de médiateurs de la réussite scolaire chargés de lutter contre l’absentéisme dans 215 « quartiers ciblés », mission normalement assurée par les CPE.

Au moment où de nombreux postes sont supprimés dans l’Education Nationale, « 80 000 postes de titulaires en 4 ans » selon le syndicat, Sud évoque une pérennisation de la précarité.  « Ces personnels seront recrutés, sans formation, en contrats aidés pour lutter contre l’absentéisme scolaire en étant au contact des élèves et de leurs parents et en faisant le lien entre les familles et l’établissement. Or, ces missions difficiles relèvent du travail des CPE, des assistant(e)s sociaux(iales) et des Co-Psy, dont le nombre ne cesse de se réduire » indique Sud Education 95 dans un communiqué, qui parle d’une politique « cynique » du gouvernement.