3 560 000 € c’est la somme record que devra débourser Leroy Merlin pour avoir ouvert illégalement ses trois magasins du Val d’Oise le dimanche en 2008.

 Le tribunal de Pontoise a condamné l’enseigne de bricolage à verser 3,56 millions d’euros à Force Ouvrière et à la CFTC. A l’origine de la bataille judiciaire le syndicat FO percevra les trois quarts de la somme, l’autre quart revenant à la CFTC qui a rejoint FO dans les procédures sur le Val d’Oise. Le 16 mai 2008, ce même tribunal avait contraint Leroy Merlin à fermer le dimanche sous peine d’astreintes de 40 000 euros par magasins. Avec trois enseignes dans le département  (Montsoult, Osny et Montigny-lès-Cormeilles), cela portait à 120 000 euros le montant des astreintes à verser par dimanche ouvert. Une menace qui n’a pas empêché Leroy Merlin de maintenir ses magasins ouverts.

Depuis le 1er janvier, le montant de l’astreinte par dimanche et par magasin ouvert est passé  de 40 000 à 50 000€ ce qui n’a pas empêché Leroy Merlin de rester ouvert jusqu’à aujourd’hui.