Réunis en Assemblée Général lundi, étudiants, personnels Biatoss, enseignants et enseignants-chercheurs  de l’Université de Cergy-Pontoise ont réaffirmé leur rejet des réformes telles qu’elles sont actuellement envisagées et mises en place par Valérie Pécresse. Parmi les pistes explorées, la création d’un collectif unitaire pour protester d’une seule voix contre ce projet.

 L’assemblée générale réunie lundi a réfléchi à la possibilité d’une action commune à tous les usagers et personnels de l’université et a envisagé différentes formes  de mobilisation, telles que l’organisation de cours « hors les murs »,  la création d’un collectif unitaire ou encore l’appel aux collègues de l’enseignement secondaire.

Dans la perspective de la journée de mobilisation nationale du jeudi  19 février, à laquelle elle s’associe « pleinement », l’assemblée générale a souligné la nécessité d’organiser des réunions par composante au cours desquelles seraient désignés des représentants amenés à faire partie du collectif unitaire. Ces assemblées auraient également pour but de faire le point sur la nature et sur les modalités d’une action  de contestation au sein de chaque composante. Il a été convenu qu’il serait décidé jeudi 19 février de la suite à donner à l’action.

Même les enseignants de droit sont en grève…

Peu enclins à se mobiliser contre une réforme de l’université, les enseignants de droit ont voté la reconduction de la grève pour une semaine complète ce lundi. Selon eux, « aucune concession sur leurs exigences n’a été faite par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, et toutes les initiatives prétendant répondre à la contestation des universitaires se réduisent à des tentatives d’atermoiement »

Par ailleurs, ils ont également décidé en AG de s’associer à la journée de mobilisation nationale du jeudi 19 février en se déclarant en grève ce jour-là et en participant à la manifestation parisienne et de poursuivre de la rétention des copies et des notes.

Il a été décidé que pendant la dernière semaine du semestre (du 18 au 23 mai), où il n’y a plus de Cours Magistraux, des TD supplémentaires seront organisés sur les heures et dans les salles ou amphis consacrés habituellement aux CM.