Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Interpellée par la sénatrice PS Raymonde Le Texier, la nouvelle secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, Chantal Jouanno a réaffirmé  l’intérêt du gouvernement sur ce dossier. Chantal Jouanno a indiqué que pour  « gagner trois ans par rapport au calendrier initial, l’État et la région Ile-de-France ont décidé d’y contribuer pour 50 millions d’euros au titre du plan « Espoir banlieues », en plus des 30 millions prévus par le contrat de projets ».

Devant le Sénat, Raymonde Le Texier s’est inquiétée du retard que prend le projet de liaison RER entre la ligne D et la ligne B.

Pour la sénatrice du Val d’Oise, « aucune étude de faisabilité n’a été lancée. (…)  le Stif envisage la création d’une ligne de bus à haut niveau de service, ce qui risque de reporter sine die la réalisation du barreau ferroviaire. Dans le même temps, des investissements ferroviaires sont programmés sur d’autres territoires, telle la liaison Creil-Roissy ». Raymonde Le Texier se demande donc «pourquoi ne pas programmer au plus tôt la réalisation d’un équipement structurant ». 

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie a rappelé que  le « barreau de Gonesse est une priorité pour le Gouvernement et afin de gagner trois ans par rapport au calendrier initial, l’État et la région Ile-de-France ont décidé d’y contribuer pour 50 millions d’euros au titre du plan « Espoir banlieues », en plus des 30 millions prévus par le contrat de projet ».

Pour Chantal Jouanno,  cette desserte doit être mise en service en 2015 et  dans cette attente, un transport en commun en site propre, de type bus à haut niveau de service, assurera rapidement la liaison.

Raymonde Le Texier considère que l’annonce de la secrétaire d’Etat est « plutôt une bonne nouvelle », mais s’inquiète sur les retards déjà pris : « rien n’a été fait pour la maîtrise des terrains et le lancement de la déclaration d’utilité publique ».

Christophe Rigaud