Etat, collectivités et aménageurs ont signé mardi les huit premiers contrats-cadre Eco-quartiers franciliens dont celui prévoyant la construction de 3 500 logements sur les communes de Louvres et Puiseux-en-France, à deux pas de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

 Doubler sa population tout en respectant l’environnement, voilà un des objectifs de ce projet d’éco-quartier sur les communes de Louvres et Puiseux (12 200 habitants), dans une zone hors du Plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Le début de travaux est fixé en 2010 avec une livraison attendue d’ici une quinzaine d’années.

A Louvres, l’aménagement de cet éco-quartier doit répondre à plusieurs impératifs, notamment une forte mixité aussi bien sociale que structurelle pour devenir « un pôle de centralité résidentielle mixant services, équipements, commerces et habitat ».  Il participera en partie au renouvellement du quartier de la gare mais s’étalera également sur de nouveaux espaces.

Le projet prévoit la création de nouvelles liaisons et d’un maillage hiérarchisé privilégiant les liaisons piétonnes et cyclables ainsi que les transports en commun.

Reste deux inconvénients. Si la préfecture de région parle d’une « localisation privilégiée », la situation des transports en commun doit évoluer positivement, car actuellement la desserte par le RER D n’est pas satisfaisante. Autre grief que l’on pourrait faire de ce projet : situés aux pieds des pistes de Roissy, il pourrait se transformer en écho-quartier.
 
Adrien Hilpert