Fermeture de l’école des Chênes et abattage d’arbre dans le bois de Cergy, les derniers « traitements de choc » du maire socialiste Dominique Lefebvre sont, pour les Verts, le reflet « d’un manque d’entretien régulier du patrimoine immobilier ou naturel de Cergy. »

D’un côté, la réhabilitation de l’école des Chênes pour un montant de 4,5 M€ nécessitant sa fermeture pendant deux ans. De l’autre, l’abattage et élagage de près de 4 000 arbres dans le bois de Cergy. S’il n’est pas question pour les Verts de « s’interroger sur la nécessité de ces deux opérations de réhabilitation et d’entretien qui visent à préserver la sécurité et l’hygiène publique », le parti écologiste y voit une même « racine », le manque d’entretien régulier, qu’il avait « regretté lors des débats budgétaires au cours du mandat précédent. »

Par ailleurs, ils espèrent que la mairie « saura profiter de l’occasion de réhabilitation de l’école des Chênes en vue d’en faire un bâtiment répondant aux enjeux de ce siècle avec des matériaux respectueux de la santé, à basse consommation énergétique pour lutter contre le changement climatique. »