Patrick Cassou, principal du collège Picasso de Garges-lès-Gonesse roué de coups jeudi par une dizaine de jeunes extérieurs à l’établissement, sera reçu cet après-midi à l’Elysée par le chef de l’Etat.

Blessé à la main et à l’épaule en protégeant un élève face à une bande d’une dizaine de jeunes, le principal du collège Pablo Picasso de Garges a dû être brièvement hospitalisé jeudi. Ce nouvel évènement dans un établissement scolaire est intervenu au lendemain des annonces de Nicolas Sarkozy de mesures répressives pour combattre le phénomène des bandes violentes, avec notamment la création d’un « délit d’intrusion » dans un établissement scolaire.

Patrick Cassou a porté plainte et déjà huit mineurs ont été placés en garde à vue. Accompagné d’une délégation du collège, le principal sera reçu ce vendredi à 17h30 à l’Elysée.