Lundi, les quatre maires d’Achères, de Carrières-Sous-Poissy, de Conflans-Sainte-Honorine et de Poissy se sont rendus, sur invitation du Préfet de la Région Ile de France, au Comité de suivi du bouclage de la francilienne entre Villiers-Adam et Poissy-Orgeval.  Ils ont claqué la porte !

 Ces quatre élus, réunis dans le  Comité des maires contre l’A104, ont réaffirmé leur position commune : "demande d’annulation du Tracé vert, refus de tout tracé en zone urbanisée, levée des emprises foncières"

"Ils ont, en ce sens, été rejoints par M. Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile de France, qui a rappelé que la Région n’a jamais été favorable à ce tracé et qu’elle ne pourrait soutenir financièrement un quelconque tracé en zone urbaine, affirme dans un communiqué Eddie Ait, le maire de Carrières-sous-Poissy. Pierre Cardo, Député et Président de la Communauté d’Agglomération des deux Rives de la Seine, a ensuite rappelé les principes du Grenelle de l’environnement qui devaient selon lui amener à la révision du tracé vert".

Les quatre maires du Comité de liaison contre l’A104 ont quitté la réunion. "Ces interventions et ces interrogations n’ayant reçu aucune réponse, l’ordre du jour du Comité de suivi ne montrant aucune évolution, et ce, en contradiction totale avec les propos du Cabinet de Jean-Louis Borloo qui leur annonçait en octobre dernier une grande revue des projets autoroutiers", explique M. Ait.
 
Les Maires du Comité de liaison contre l’A104 entendent maintenant renforcer la mobilisation contre le tracé vert. Pour ce faire, ils lanceront très prochainement une Lettre du Comité de liaison et prévoient d’ores et déjà, une nouvelle journée de mobilisation le dimanche 28 juin 2009.