L’équipe de Saint-Gratien-Sannois recevait la visite de la Robertsau-Strasbourg en match avancé de la 20e journée du championnat de National 1 de handball ce week-end. Les Diables rouges n’ont pas réussi à déstabiliser de solides alsaciens et ont finalement courbé l’échine 26 buts à 24. Les Valdoisiens restent 8e du classement général.

Ce week-end, face aux anciens pensionnaires de Division 2 de la Robertsau-Strasbourg, les joueurs de Saint-Gratien-Sannois avaient la possibilité de prendre sérieusement leur distance avec la zone de relégation de National 1. Mais la maitrise et la chance ont été du côté des Alsaciens. Après deux victoires contre Ivry et Torcy, les hommes de Francis Savard ont baissé pavillon 24 – 26 face à leurs homologues de l’Est de la France.

Les premières minutes avaient pourtant tourné à l’avantage des locaux. Après 5 minutes de jeu, les Diables rouges menaient 4 buts à 1. Mais les Strasbourgeois disposaient de nombreuses ressources pour mener la vie dure aux protégés de la présidente Céline Barreyat. Vieillissante, la formation alsacienne s’appuyait sur son expérience pour revenir au score 8 buts partout (23e minute) et passer devant à la pause, 12 réalisations à 11.

Au retour des vestiaires, l’équipe venue de l’Est prenait le large (15 à 12 à la 37e minute). Mais les Valdoisiens restent concentrés et reviennent à plusieurs reprises sur les talons des visiteurs, 20-21 à la 50e puis 24-25 à quelques secondes de la fin. Insuffisant toutefois pour souffler la victoire aux Verts et Blancs, qui profitent de ce succès pour revenir dans le tiercé de tête de la Nationale 1.

La Robertsau-Strasbourg conserve donc toutes ses chances en vue de la remontée en Division 2. Du côté des équipiers d’Arnaud Leroi, le maintien est encore loin d’être acquis à six journées de la fin du championnat. Metz, 12e et premier relégable avec 32 points, n’est distancé que de 6 unités par les Franciliens (8e) sachant que les Messins comptent un match en retard.