Philippe Doucet, maire d’Argenteuil et président de la communauté d’agglomération d’Argenteuil-Bezons (CAAB), revient sur l’augmentation du budget des indemnisations des élus de la CAAB, vivement critiquée par l’opposition (lire l’article). Selon l’édile, « la droite fait dans le populisme ».

VOnews.fr: 150 000€ euros en plus dans le budget, pourquoi une telle augmentation (83% NDLR) des indemnisations des élus de la CAAB ?

 Philippe Doucet: Avant toute chose, il faut arrêter de cracher sur les élus. Moi je ne fais pas dans le populisme comme une certaine frange de la droite. Vous savez, si on va sur ce terrain là, il y a une solution pour que les élus ne coûtent rien : on les supprime ! Ils travaillent, font des sacrifices. Je souhaite des élus qui s’investissent, il faut donc les rémunérer en conséquence. Mais cette augmentation s’explique avant tout par les 12 élus en plus qu’il y a désormais à l’agglomération. Nous avons donc 12 élus de plus sur les 24 qui siégeaient au conseil communautaire. Mathématiquement, cela fait déjà  50% du budget d’indemnisation en plus. A cela vous ajoutez, la création de nouveaux postes de vice-présidents, avec l’indemnité qui va avec ces responsabilités. Il y a donc eu une mise à jour des indemnités en fonction, c’est tout.

Pourquoi avoir augmenté le nombre d’élus ?

Philippe Doucet: Il y a un profond problème avec les intercommunalités. Ses élus ne sont pas choisis au suffrage universel et personnellement je le regrette. Pour qu’il y ait un maximum d’élus issus du suffrage des élections municipales présents au conseil communautaire nous avons entrepris de refonder l’agglomération avec plus de conseillers communautaires. Avant il y avait 12 élus d’Argenteuil sur les 53 du conseil municipal et 12 de Bezons sur les 33 conseillers municipaux. Nous avons donc décidé d’ajouter 6 élus pour Argenteuil dont un de l’opposition dans le conseil communautaire. Idem pour Bezons.

Et de vice-présidents ?

Philippe Doucet: C’était une nécessité. Par exemple, Michel Tétard était vice-président aux finances de l’agglomération en charge du personnel et de la culture. Désormais, il y aura un vice-président en charge de la culture pour mettre en place une véritable mutualisation des équipements culturels. Avec le Figuier Blanc, le Théâtre Paul Eluard de Bezons qui va être rattaché à la CAAB, il y a un vrai travail de fond à réaliser. Il y aura ainsi une saison culturelle communautaire.

De même, Dominique Lesparre était vice-président en charge du développement économique et de l’emploi. Ce dernier thème étant une véritable problématique sur Argenteuil-Bezons, nous avons désormais un poste entièrement dédié à l’emploi.

Nous sommes en train de mettre en place une agglomération efficace, pas une usine à recycler la dette et les déficits d’Argenteuil.