Le mardi 12 mai prochain le Lions club de Roissy-Pays de France organise une soirée au Théâtre de l’Orangerie de Roissy dont le bénéfice sera consacré à la création d’un troisième centre dans ce secteur, à Louvres,  pour les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer.

La pièce "Les Héritiers" d’Alain Krief sera donnée par la troupe "Le Théâtre Sans Nom" de Saint Cloud.

La « maladie d’Alzheimer » est caractérisée cliniquement par le développement progressif d’une démence où dominent les troubles de la mémoire, l’atteinte du langage et les fonctions intellectuelles qui permettent d’agir, de savoir, de penser. La maladie touche plus souvent la femme à partir de  80 ans.

D’évolution rapide, la phase initiale est caractérisée par une tendance aux oublis qui passe souvent inaperçue mais peut être à l’origine d’anxiété et de dépression. Progressivement les malades ont du mal à se souvenir des événements récents. La surveillance des malades est de plus en plus lourde pour leur entourage familial, et le maintien à domicile doit souvent être relayé par une prise en charge en maison spécialisée. Or plus de 50 % du coût de la maladie reste à la charge des familles.

Comme celui de Roissy, les Lions clubs du Val-d’Oise ont financé un certain nombre de centres d’accueil de jour qui, pour une contribution modique, offrent une solution aux familles. Mais il n’y a jamais assez de places, face à l’extension de cette maladie dégénérative du système nerveux