Selon l’enquête de besoins en main-d’œuvre (BMO) réalisée par Pôle Em¬ploi auprès de 300 000 entreprises, les intentions d’embauches diminuent de 18% en Ile-de-France en 2009, soit 238 381 intentions contre 290 000 en 2008. Le Val d’Oise est encore plus touché avec une chute de près de 30% et 12 844 intentions d’embauche prévues cette année.

Si la région reste dynamique elle n’en est pas moins touchée par la crise. Bien que la dépression économique touche principalement l’industrie, secteur peu présent en Ile-de-France, elle affecte les prévisions des recruteurs. En 2009 ils prévoient d’embaucher 238 381 personnes contre 290 000 en 2008. Cette baisse de 18% laisse malgré tout un volume d’embauche important.

Le Val d’Oise particulièrement touché

Avec près d’un tiers d’embauche en moins attendues en 2009, le département reste à la traîne en Ile-de-France. Le Val d’Oise présente le plus faible nombre d’intentions d’embauche, 12 844, loin derrière l’Essonne (15 350), la Seine-et -Marne (17 129), Val-de-Marne (20 920), la Seine-Saint -Denis (22 294), les Yve¬lines (23 281), Hauts-de-Seine (46 320) et Paris (80 144).

Les deux corps de métiers les plus recherchés dans le département sont les agents d’entretien (1346) et les agents de sécurité (770).