Sauf rebondissement, les électeurs de Goussainville devront retourner aux urnes pour élire leur maire. Le Conseil d’Etat examinait aujourd’hui le recours en annulation déposé par le socialiste Alain Louis. A l’issue de cet examen, le rapporteur public a demandé l’annulation de l’élection municipale. Le Conseil d’Etat rendra sa décision finale dans quelques jours.

 Un peu déboussolé, le maire UMP de Goussainville avoue « ne rien y comprendre ». En effet, si le rapporteur du Conseil d’Etat a demandé l’annulation du jugement du Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise rendu en octobre, qui demandait l’annulation de l’élection municipal, il a aussi demandé le maintien de cette annulation. « Le motif retenu est que soit disant les représentants du tribunal et du préfet n’étaient pas présents lors de certaines commissions communales de révision des listes électorales » explique Antoine Casula. En tout 1276 radiations des listes électorales ont été prononcées dont certaines entre le 1er et le 4 mars, soit à peine une semaine avant le premier tour des élections.

« L’annulation devrait se confirmer »

Battu par 13 voix d’écart en mars 2008, le socialiste Alain Louis se montre lui plutôt confiant. « Le rapporteur a exposé une erreur de procédure du Tribunal Administratif mais sur le fond il n’a fait aucune remarque. Il a même repris les arguments du commissaire au gouvernement en octobre dernier. L’annulation devrait donc se confirmer dans les prochains jours » estime-t-il.

Le jugement est mis en délibéré et devrait être rendu public dans une dizaine de jours