Après avoir été chassées en août dernier, 70 oies bernaches vont être transférées en Mayenne. La base de loisir de Cergy-Pontoise les accuse de polluer les eaux réservées à la baignade. Le conseil national de la protection de la nature a également rendu un avis favorable pour la stérilisation de 120 œufs. Si ces opérations échouent, la préfecture lancera une chasse exceptionnelle pour « atteindre les objectifs sanitaires ».

 Il s’agit d’une espèce protégée et pourtant 70 oies bernaches du Canada sont menacées d’être détruites dans les prochaines semaines. En cause : leurs déjections  pollueraient les eaux de la base de loisirs de Cergy-Pontoise. Les dernières analyses bactériologiques effectuées dans la zone de baignade indiquent la nécessité d’une action. Après qu’une chasse à l’oie bernache réalisée en août dernier ait provoqué un tollé, les méthodes employées pour la régulation de l’espèce seront cette fois-ci plus douces.

Chaque année, une surveillance particulière des eaux de baignade est mise en œuvre et la base de loisirs de Cergy prend, en particulier, les mesures nécessaires pour l’évacuation des boues du grand bassin avant ouverture de la saison balnéaire. Les excréments d’oies sur le site de baignade nécessitent un nettoyage quotidien et,  malheureusement, leur présence est renouvelée, au détriment des visiteurs, après chaque intervention. Une intervention particulière à l’égard des oies bernaches est devenue indispensable.

Le conseil national de la protection de la nature a rendu, le 8 avril dernier, un avis favorable à la stérilisation de 120 œufs d’oies bernaches (70 sur la base de loisirs de Cergy et 50 sur le parc de Grouchy à Osny). Il s’est également prononcé pour la reprise de 70 oies sur la base de loisirs et leur transport vers des établissements agréés, après vérification par la direction départementale de l’équipement et de l’agriculture de la capacité du Refuge de l’Arche (Mayenne) à accueillir les animaux dans des conditions règlementaires. « En cas d’échec des opérations de reprise, la réalisation des tirs nécessaires à l’atteinte des objectifs sanitaires » sera organisée prévient la préfecture du Val d’Oise.

En complément de ces mesures, la base de loisirs met en place des opérations d’effarouchement au laser pour éloigner les oies de la zone de baignade.