Le président PS de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise veut profiter de l’annonce du projet "Métrophérique", présenté par Nicolas Sarkozy et qui ne prévoit pas d’arrêt à Cergy-Pontoise, pour relancer le débat sur "l’urgence" de boucler "les grands dossiers Transport", aussi bien routiers que ferrés.

 

 « C’est la performance du réseau de transports qui est déterminant dans la compétition de nos territoires », rappelle Dominique Lefebvre. L’élu, qui ne croyait pas à l’annonce d’un arrêt de « Métrophérique » sur Cergy-Pontoise « projet à 20 ans », veut d’abord obtenir des garanties sur l’existant. « Il nous faut, à court terme, gérer les problèmes quotidiens de transport  ».


Dominique Lefebvre veut « l’assurance du financement de l’Etat » sur le plan transport de la région Ile-de-France.


Le président de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise attend "la performance et la qualité de service sur le RER A"  et compte pousser les dossiers des Tangentielles Nord et Ouest, sans oublier le barreau de Gonesse.

Côté route, le président PS de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise réclame « un débouché de l’A15 sur Paris, avec des liaisons simples sans avoir à se perdre dans les rues de Clichy ». Il attend aussi le bouclage de la Francilienne « en réglant le problème du passage de Conflans »

L’élu attend un rendez-vous avec Christian Blanc, Secrétaire d’Etat à la région capitale.


Mais, pour Dominique Lefebvre, le premier signal fort pour le territoire serait l’implantation du Centre de réserves, de restauration et de recherche du Louvre. Mardi, l’élu passera un nouveau grand oral  avec le président PS du Conseil général du Val-d’Oise Didier Arnal, le député UMP Axel Poniatowski et les responsables de l’Université de Cergy-Pontoise et des grandes écoles, dont l’Essec.

O.Z.