Le personnel du nouveau centre culturel d’Argenteuil, le Figuier Blanc, se dit « dans l’incompréhension la plus totale ». Alors qu’ils réclament une concertation collective sur les nouvelles orientations artistiques de la ville, des employés se plaignent de n’avoir toujours pas été reçus ni par le maire, Philippe Doucet ni par l’élue en charge de la politique culturelle, Christine Robion. Ils entament donc à partir de ce mardi une journée de grève reconductible.

 Première conséquence de ce mouvement de grève : le spectacle « Bien des choses » avec François Morel et Olivier Saladin prévu ce mardi 5 mai sera annulé. Si le personnel du Figuier Blanc a conscience que cette annulation « peut paraître impopulaire », il explique qu’il n’a « pas d’autres choix » pour dénoncer « le manque de communication, la dégradation organisée des conditions de travail et l’inexistence d’un projet de politique culturelle. »

« Un effondrement de l’ambition de l’offre culturelle »

Les techniciens du service culturel en lutte appellent les Argenteuillais à les rejoindre « dans le calme et la sérénité » afin « d’échanger les points de vue ». Selon eux, « les investissements forts onéreux de la précédente équipe municipale consentis pour la Cave Dimière et le Figuier Blanc ont posé le cadre de l’effondrement de l’ambition de l’offre culturelle, la nouvelle équipe nous conduit inexorablement vers la faillite »

« Déçus par l’équipe municipale »

Le personnel demande donc à Christine Robion, en charge de la culture, de présenter « son projet de politique culturelle au plus vite » pour « reconstruire une synergie au sein du service ». La déception pour le personnel du Figuier Blanc est d’autant plus grande que « la plupart des agents du service qui agissent quotidiennement sur le terrain, associés à la population ont placé beaucoup d’espoir dans cette nouvelle équipe qui s’est installée à la mairie, il y a maintenant 12 mois. »

Une assemblée général se tiendra à 16 heurs dans la grande salle afin de décider de la suite à donner au mouvement pour les jours qui suivent.