Un début de mutinerie de détenus de la maison d’arrêt d’Osny a été réprimé ce jeudi annonce l’AFP. Une centaine de policiers et d’une cinquantaine d’Eris (Equipes régionales d’intervention et de sécurité) ont dû intervenir pour faire rentrer les détenus dans le calme.

 L’incident a débuté ce matin lorsqu’un détenu est monté sur le toit de la maison d’arrêt. Toujours selon l’AFP, l’individu aurait détérioré plusieurs caméras ainsi que des câbles électriques. Par solidarités les 186 détenus présents lors de la promenade ont refusé de regagner leurs cellules. Les forces de l’ordre ont dû intervenir  en début d’après-midi après que le directeur de la prison soit venu à la rencontre du détenu perché sur le toit. Ce dernier a été placé en garde à vue.