Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Le CEEVO 95 présentait ce jeudi le pôle de compétitivité de la filière Caoutchouc et Polymères aux entreprises et centres de recherches du Val d’Oise. Le département compte une vingtaine d’entreprises dans le secteur, soit plus de 2.500 emplois directs. Objectif de la réunion : faire travailler en réseau le monde de la recherche et de l’industrie, notamment les PME.

Depuis 2 ans le pôle de compétitivité Elastopôle fédère les énergies autour de nombreux projets collaboratifs. Entreprises, laboratoires de recherches, Universités et centres de formations sont invités à se rassembler et travailler ensemble.

La filière caoutchouc, qui produit à 75% pour l’automobile et l’aéronautique, est particulièrement impactée par la crise économique. Une bonne raison, selon tous les acteurs économiques du secteur, pour développer de nouveaux matériaux, des fonctions innovantes et faciliter le développement des savoir-faire.

Le Val d’Oise est une véritable terre de caoutchoutiers. A côté des poids lourds de la filière comme Hutchinson (à Persan) ou 3M (à Cergy), de nombreuses PME sont présentes sur le territoire : Chevalier et Cléret et Sempertrans (à Argenteuil), mais aussi Le Joint Français ou Electra Unic Industrie.

Regardez l’interview du directeur du pôle, Bruno Marostegan. Pour lui, les pôles de compétitivité ne sont pas réservés qu’aux grandes entreprises, les PME y ont toute leur place.