L’enseigne de bricolage jette l’éponge. Après plus d’un an de combat judiciaire avec les syndicats sur le travail dominical, Leroy Merlin vient d’annoncer la fermeture le dimanche de ses trois magasins situés dans le Val d’Oise à partir du 1er septembre révèle Le Parisien Val d’Oise.

 Après avoir été condamnée à verser 3,6 millions d’euros aux syndicats en 2008 pour avoir ouvert illégalement ses magasins le dimanche, Leroy Merlin risque de devoir payer pour 2009 « 12 millions d’euros » annonce la direction. Face à ces sommes astronomiques, l’enseigne préfère baisser le rideau. A partir du 1er septembre, les trois magasins du Val d’Oise ne seront donc plus ouverts ce jour de la semaine à l’instar de son concurrent Castorama qui a déjà pris cette décision depuis quelques semaines.

Condamnée à verser 50 000€ par dimanche et par magasin ouvert depuis le 1er janvier, l’enseigne de bricolage annonce cependant restée ouverte pendant encore 4 mois, le temps peut-être que le Parlement se saisisse du dossier. Cette perspective ne l’empêche pas d’évoquer la suppression de « 150 emplois dans le Val d’Oise et près de 1000 en Ile-de-France » rapporte Le Parisien.