Après la condamnation qu’a connu l’enseigne Carrefour à Lyon, c’est au tour d’Auchan à Cergy de répondre du non respect du SMIC. L’audience se déroule ce jeudi devant le Tribunal de Police. La CGT du Val d’Oise s’est constituée partie civile « pour combattre ce genre de délit qui porte gravement atteinte aux salariés ».

« Au terme d’une enquête menée par l’Inspection du Travail à Cergy et à Marines, un Procès Verbal a été dressé à l’encontre de la Société Auchan et de l’enseigne Champion pour avoir payé  plusieurs dizaines  de salariés en dessous du SMIC », explique la CGT – Val-d’Oise

Le syndicat s’est constituée partie civile pour « rappeler à travers ce procès que le SMIC représente pour les salariés la garantie du pouvoir d’achat et une participation au développement économique de la nation. La CGT veut réaffirmer que le SMIC est la garantie d’un minimum social et qu’aucune rémunération effective ne peut être en dessous ».